Concert à Lunéville

Dimanche, 29 Mai, 2016

Voir la galerie d'images du concert


Les mamans méritaient bien ce qui fut bien davantage qu’une aubade en ce jour de fête des mères. C’est d’ailleurs seulement en début d’après-midi que les premiers coups de tambour se sont fait entendre. Ils allaient rythmer la ville de place en place jusqu’à l’apothéose finale, chacune des quatre formations invitées par l’office des fêtes se dirigeant vers la place Léopold.

Alors que le temps s’était finalement maintenu au presque beau, les Lunévillois ont été nombreux à se masser derrière les barrières pour applaudir musiciens et majorettes dans leurs numéros.
A chacun son style avec un vrai coup de cœur pour les Allemands de la Fanfarencorp Vokligen dans leurs costumes bleus, courant à petite foulée derrière leur chef tout en jouant magistralement bien de leurs instruments. Chapeau !
Du vert et du rouge pour les tout jeunes musiciens suisses de Neuchâtel, les Armourins, dont l’âge ne dépasse pas les 20 ans. On les imaginerait bien en joueurs de flûte charmant les rats pour qu’ils quittent la ville (mais il n’y en a pas ici…).
Deux autres fanfares allaient bientôt les rejoindre : la Flam maxévilloise avec ses majorettes toutes de bleu vêtues tentant et réussissant de périlleuses pyramides et les Sans pistons venus d’Éloyes, dans les Vosges, précédés de trois charmants garçons.
Du vert, du jaune et du noir pour les costumes des musiciens qu’accompagnait une petite troupe de majorettes elles aussi pleines d’enthousiasme.
On put alors entendre les musiciens de Dombasle restés sagement assis tout l’après-midi sur la place Léopold. L’harmonie Jeanne d’Arc se leva comme un seul homme pour entonner ses airs de prédilection !
Si tout va bien, ces fanfares, ou d’autres, reviendront à Lunéville dans deux ans. Elles ont en tout cas beaucoup plu hier.